Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL COLOPHON

Barker

Saint Pierre de Montrouge

Les orgues parisiennes du facteur Barker

Saint Augustin (1868) Saint Pierre de Montrouge (1886)
Charles Spackman Barker (1804-1879) est à Bath, au Royaume-Uni. Après des études de la médecine, il se tourne vers de la facture d’orgues et se forme à Londres. Très vite, il s’interresse aux perfectionnements nouveaux de la facture d’orgues, ce qui le conduit à mettre au point l’invention de la célèbre machine à Barker qu’il a introduit à Paris en 1837, à l’invitation de Cavaillé-Coll. Il est ensuite devenu co- directeur de la société Daublaine-Callinet en 1841. Il dirigea la reconstruction de l’orgue de St Eustache en 1844 et la rénovation de l’orgue de Saint Sulpice en 1846. La société Daublaine-Callinet fut rachetée par la compagnie de Pierre- Alexandre Ducroquet en 1845 avec lequel il s’associa. En 1855, la société fut rachetée par Joseph Merklin. Barker occupa son poste jusqu’en 1857, date il commença sa propre entreprise avec l’aasociation de son ancien contremaître Charles Verschneider (1825-1865). Il a construit deux orgues à Paris (église Saint-Pierre-Saint-Pierre- de-Montrouge et Saint Augustin) et a rénové l’orgue de Lesclop à Notre-Dame-des- Victoires en 1870. Tous, ont été modifiés. Il quitta la France pendant la guerre de 1870 et s’installa à Dublin, il a construit l’orgue de la cathédrale. Il est décédé en 1879.
Les orgues de Paris

Barker

ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt COLOPHON
Charles Spackman Barker (1804-1879) est à Bath, au Royaume- Uni. Après des études de la médecine, il se tourne vers de la facture d’orgues et se forme à Londres. Très vite, il s’interresse aux perfectionnements nouveaux de la facture d’orgues, ce qui le conduit à mettre au point l’invention de la célèbre machine à Barker qu’il a introduit à Paris en 1837, à l’invitation de Cavaillé-Coll. Il est ensuite devenu co-directeur de la société Daublaine-Callinet en 1841. Il dirigea la reconstruction de l’orgue de St Eustache en 1844 et la rénovation de l’orgue de Saint Sulpice en 1846. La société Daublaine-Callinet fut rachetée par la compagnie de Pierre- Alexandre Ducroquet en 1845 avec lequel il s’associa. En 1855, la société fut rachetée par Joseph Merklin. Barker occupa son poste jusqu’en 1857, date il commença sa propre entreprise avec l’aasociation de son ancien contremaître Charles Verschneider (1825-1865). Il a construit deux orgues à Paris (église Saint-Pierre- Saint-Pierre- de-Montrouge et Saint Augustin) et a rénové l’orgue de Lesclop à Notre-Dame-des-Victoires en 1870. Tous, ont été modifiés. Il quitta la France pendant la guerre de 1870 et s’installa à Dublin, il a construit l’orgue de la cathédrale. Il est décédé en 1879.
Saint Pierre de Montrouge

Les orgues parisiennes du facteur Barker

Saint Augustin (1868) Saint Pierre de Montrouge (1886)