Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL COLOPHON

Cavaillé-Coll 1-2-3-4

Saint Denis

Les orgues parisiennes du facteur Cavaillé-Coll

Les exemples les plus authentiques

en ce moment

Saint-Louis-d'Antin (1858) Saint-Bernard-de-la-Chapelle (1862) Saint-Sulpice (1862) Notre-Dame-de-la-Croix (1874) Notre-Dame-du-Rosaire (1880-1890) Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts (1894) Basilique du Sacré-Coeur (1898) Saint Denis (1841)
Aristide Cavaillé-Coll est incontestablement le plus célèbre des facteurs d’orgues du XIXème siècle. Il est l’inventeur de l’orgue symphonique français. Issu d’une famille de facteurs d’orgues du sud de la France et du nord de l’Espagne, il se rendit à Paris en 1833 et obtint providentiellement le marché pour la construction du grand orgue de la Basilique de Saint-Denis, qui sera achevé en 1841. Cet instrument très novateur pour l’époque, lui ouvrit la voie pour une riche carrière dans la capitale, en France et à l’étranger. Si les débuts de Cavaillé sont encore très influencés par la facture d’orgues postclassique (consoles en fenêtres, Pleins-Jeux avec compositions classiques), ce grand savent ne cessera de faire des recherches afin d’innover et d’améliorer ses instruments qui évolueront vite. Mathématicien, physicien, historien, collectionneur et homme de lettres, il écrit de nombreux articles et livres sur l’orgue dans lesquels il publie les résultats de ses recherches et expériences. Outre ses inventions pour améliorer ses orgues, il est aussi à l’origine de la formule de calcul de la vitesse de propagation du son dans l’air ainsi que de la raboteuse. Quelques innovations : Le système de vent Innovations mécaniques, 1ère partie Innovations mécaniques, 2ème partie D’après Kurt Lueders, l’œuvre de Cavaillé-Coll peut être classée en trois époques distinctes: L'époque postclassique : la période précoce (huit orgues à Paris) L’époque opéra : de 1851 à 1871 sous le Second Empire (20 orgues à Paris) L'époque symphonique : les œuvres tardives au cours de la troisième République (20 orgues à Paris) Au cours de ces trois grandes périodes, les styles musicaux et techniques des instruments d’Aristide Cavaillé-Coll ne cesseront d’évoluer ; influencés par les recherches de Cavaillé ainsi que l’environnement musical, alors en profonde mutation.
Les orgues de Paris

Cavaillé-Coll 1-2-3-4

Saint Denis

Parisian organs built by Cavaillé-Coll -

the most authentic examples at pressent

Saint-Louis-d'Antin (1858) Saint-Bernard-de-la-Chapelle (1862) Saint-Sulpice (1862) Notre-Dame-de-la-Croix (1874) Notre-Dame-du-Rosaire (1880-1890) Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts (1894) Basilique du Sacré-Coeur (1898) Saint Denis (1841)
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt COLOPHON
Aristide Cavaillé-Coll est incontestablement le plus célèbre des facteurs d’orgues du XIXème siècle. Il est l’inventeur de l’orgue symphonique français. Issu d’une famille de facteurs d’orgues du sud de la France et du nord de l’Espagne, il se rendit à Paris en 1833 et obtint providentiellement le marché pour la construction du grand orgue de la Basilique de Saint-Denis, qui sera achevé en 1841. Cet instrument très novateur pour l’époque, lui ouvrit la voie pour une riche carrière dans la capitale, en France et à l’étranger. Si les débuts de Cavaillé sont encore très influencés par la facture d’orgues postclassique (consoles en fenêtres, Pleins-Jeux avec compositions classiques), ce grand savent ne cessera de faire des recherches afin d’innover et d’améliorer ses instruments qui évolueront vite. Mathématicien, physicien, historien, collectionneur et homme de lettres, il écrit de nombreux articles et livres sur l’orgue dans lesquels il publie les résultats de ses recherches et expériences. Outre ses inventions pour améliorer ses orgues, il est aussi à l’origine de la formule de calcul de la vitesse de propagation du son dans l’air ainsi que de la raboteuse. Quelques innovations : Le système de vent Innovations mécaniques, 1ère partie Innovations mécaniques, 2ème partie D’après Kurt Lueders, l’œuvre de Cavaillé-Coll peut être classée en trois époques distinctes: L'époque postclassique : la période précoce (huit orgues à Paris) L’époque opéra : de 1851 à 1871 sous le Second Empire (20 orgues à Paris) L'époque symphonique : les œuvres tardives au cours de la troisième République (20 orgues à Paris) Au cours de ces trois grandes périodes, les styles musicaux et techniques des instruments d’Aristide Cavaillé-Coll ne cesseront d’évoluer ; influencés par les recherches de Cavaillé ainsi que l’environnement musical, alors en profonde mutation.