Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL COLOPHON

Tous les facteurs d’orgues

qui travaillaient à Paris avant la Révolution

Les facteurs d'orgues du XVIIe siècle

Crespin Carlier (1560-1640) a travaillé jusqu'en 1600 dans le sud des Pays-Bas avant de venir s’installer à Paris en 1631. Parmi ses élèves on peut citer Valéran De Héman (son gendre) et Pierre Thierry, son successeur à Paris. En 1635, les facteurs Carlier et Thierry s’associèrent pour travailler ensemble à l'orgue de St Nicolas-des-Champs. Ces derniers ont largement contribué au développement de l'orgue classique français à Paris avec Matthijs Langhedul. La famille De Héman était une dynastie de facteurs d'orgues français, fondée par Valéran De Héman (1584-1641). Ce dernier était élève et gendre de Crespin Carlier. Il fut l'un des plus grands facteurs d'orgues français de la première moitié du XVIIe siècle. Pierre Thierry, Pierre Pescheur et François Ducastel faisaient partie de ses élèves et continuèrent la tradition de leur maitre. Les neveux de Valéran, François De Héman (1608-1652), Jean De Héman (1603-1660) et Louis De Héman (1601-1644) ont travaillé ensemble sur de nombreux orgues parisiens. François et Jean ont construit un nouvel orgue à St Médard en 1648 et à St Merry en 1650. Ils étaient associés, entre autres, à Pierre Désenclos (xxxx-1668) pour de nombreux chantiers. Nicolas Pescheur (?? - 1616) a fondé une dynastie de facteurs d'orgue français, travaillant à Paris au 17ème siècle. Il a probablement appris auprès de Jan Langhedul et Carlier. Son fils Pierre (1590-1637) poursuivit ses activités dans région parisienne. Il se forma (auprès de son père ainsi qu’auprès de Valéran De Héman. Les orgues d'Aubervilliers construits en 1630 et de St Etienne-du-Mont à Paris (1636) sont ses plus grands instruments. Il a également travaillé sur l'orgue de St-Leu-Saint-Gilles et Saint-Gervais. Avec le facteur De Héman, chez qui il travailla, il fonda l'école parisienne classique de facture d'orgue. Son élève le plus éminent fût Pierre Desenclos. La première génération de facteurs d'orgues parisiens s'achève avec la mort des facteurs d’orgues Pescheur (1637), Carlier (1638) et De Héman (1640).

Les facteurs d'orgues du XVIIe siècle et du début du

XVIIIe siècle

Photo’s: St Médard - St Merry - St Etienne-du-Mont
1 - 2 - 3 - 4 après la Révolution après la Révolution
Les orgues de Paris

Tous les facteurs d’orgues

qui travaillaient à Paris avant la Révolution

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

Les facteurs d'orgues du XVIIe siècle

Crespin Carlier (1560-1640) a travaillé jusqu'en 1600 dans le sud des Pays-Bas avant de venir s’installer à Paris en 1631. Parmi ses élèves on peut citer Valéran De Héman (son gendre) et Pierre Thierry, son successeur à Paris. En 1635, les facteurs Carlier et Thierry s’associèrent pour travailler ensemble à l'orgue de St Nicolas-des- Champs. Ces derniers ont largement contribué au développement de l'orgue classique français à Paris avec Matthijs Langhedul. La famille De Héman était une dynastie de facteurs d'orgues français, fondée par Valéran De Héman (1584- 1641). Ce dernier était élève et gendre de Crespin Carlier. Il fut l'un des plus grands facteurs d'orgues français de la première moitié du XVIIe siècle. Pierre Thierry, Pierre Pescheur et François Ducastel faisaient partie de ses élèves et continuèrent la tradition de leur maitre. Les neveux de Valéran, François De Héman (1608-1652), Jean De Héman (1603-1660) et Louis De Héman (1601-1644) ont travaillé ensemble sur de nombreux orgues parisiens. François et Jean ont construit un nouvel orgue à St Médard en 1648 et à St Merry en 1650. Ils étaient associés, entre autres, à Pierre Désenclos (xxxx-1668) pour de nombreux chantiers. Nicolas Pescheur (?? - 1616) a fondé une dynastie de facteurs d'orgue français, travaillant à Paris au 17ème siècle. Il a probablement appris auprès de Jan Langhedul et Carlier. Son fils Pierre (1590-1637) poursuivit ses activités dans région parisienne. Il se forma (auprès de son père ainsi qu’auprès de Valéran De Héman. Les orgues d'Aubervilliers construits en 1630 et de St Etienne-du-Mont à Paris (1636) sont ses plus grands instruments. Il a également travaillé sur l'orgue de St-Leu-Saint-Gilles et Saint-Gervais. Avec le facteur De Héman, chez qui il travailla, il fonda l'école parisienne classique de facture d'orgue. Son élève le plus éminent fût Pierre Desenclos. La première génération de facteurs d'orgues parisiens s'achève avec la mort des facteurs d’orgues Pescheur (1637), Carlier (1638) et De Héman (1640).

Les facteurs d'orgues du XVIIe siècle et du début du XVIIIe

siècle

Photo’s: St Médard - St Merry - St Etienne-du-Mont
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt COLOPHON